«

»

New Orleans Pelicans

Le 18 avril 2013, la franchise est renommée officiellement les Pelicans de La Nouvelle-Orléans. Le 20 mai, Michael Jordan, propriétaire des Bobcats de Charlotte, officialise le retour du nom Hornets en Caroline du Nord à compter de la saison 2014-2015, de plus il est annoncé que le palmarès de la franchise compris entre 1988 et 2002, reviendrait à la franchise de la ville de Charlotte. Dès lors, les Pelicans de La Nouvelle-Orléans deviennent une franchise d’expansion, dont la naissance remonte à 2002, lors de la délocalisation de la franchise à La Nouvelle-Orléans.

L’été 2013 est synonyme d’un large remaniement de l’effectif, toujours en concordance avec les ambitions nouvelles apportées par Tom Benson. Après avoir renoncé à leurs droits sur Roger Mason, Xavier Henry, Lance Thomas et Lou Amundson, les Pelicans enregistrent les arrivées du meneur all-star Jrue Holiday et de Tyreke Evans, rookie de l’année 2010. En contrepartie, Greivis Vásquez est transféré aux Kings de Sacramento, Robin Lopez à Portland, et le pivot rookie Nerlens Noel, choisi en sixième position de la draft NBA 2013, part à Philadelphie. Les pivots Greg Stiemsma (agent libre) et Jeff Withey (inclus dans l’échange concernant de Lopez) viennent s’ajouter à l’effectif afin de combler les faiblesses de la franchise à ce poste, tandis que l’arrière Anthony Morrow (agent libre) signe dans l’espoir de relancer sa carrière.

Les Pelicans abordent donc la saison 2013-2014 avec un effectif jeune (24 ans de moyenne d’âge) et prometteur, ce qui décide finalement Eric Gordon à rester en Louisiane. Les ambitions de l’équipe sont revues à la hausse, New Orleans vise tout de suite les playoffs pour cette saison attendue comme celle du renouveau depuis le départ de Chris Paul. Les Pelicans obtiennent leur qualification pour les playoffs lors de la dernière journée de saison régulière et se classent 8e de la conférence Ouest. Ils sont néanmoins éliminés dès le premier tour par les Warriors de Golden State sur le score de 4 à 030.

Le 12 mai 2015, Monty Williams est démis de ses fonctions d’entraîneur.