Système de mise

Cet article a pour objectif de vous expliquer la façon dont je vais gérer mes mises pour la saison 2017/2018.

Comme vous le savez, je suis spécialiste et analyste en pronostics NBA et je dois donc gérer une bankroll afin de pouvoir être rentable sur le long terme avec les paris sportifs.

Comment adapter votre système de mise/fiabilité?  Débutant en paris sportif, vous devez commencer par allouer une certaine somme d’argent à cette activité : c’est votre capital financier (aussi appelé bankroll).
Pour en déterminer le montant il faut vous poser une simple question : quelle somme suis-je prêt à perdre ? L’argent perdu ne doit en aucun cas faire partie de vos finances vitales.

Le principal défaut de tout parieur : miser 20 ou 30% de son capital de départ sur un pari. Le sport n’est pas une science exacte!! Même si vous paraissez “très confiant” pour votre pronostic, il ne faut jamais engager plus de 10% de son capital.

Sachez que pour être en positif, il faut voir sur le long terme, et non sur le court terme! Imaginez un parieur jouant 25% de sa bk sur un pari, car il souhaite réaliser un gros coup (l’appât du gain..) et qu’il continue à 4 reprises. Si ces 4 paris sont perdants, il aura perdu l’intégralité de son portefeuille pour les paris sportifs en seulement 4 petits paris..

Après il faut savoir ce que vous voulez.. Certes miser 2% de sa bk sur un match c’est peu (cela dépend des bk) et donc c’est un peu plus “ennuyant” mais c’est comme cela que vous ne vous ruinerez pas et que vous pourrez être en positif!

bankroll1

De mon côté,  je pars avec une BK de 5 000€. Comme je l’ai expliqué précédemment, ma méthode de betting reposera sur le flatbet :

 

Cela consiste à miser toujours la même somme, à savoir une unité de mise représentant 1% de notre capital de départ (et non 1% de notre capital à l’instant de la prise de pari, il faut bien saisir la chose). La côte moyenne de mes paris depuis plusieurs saisons tournent autour de 2.00 et avec cette technique, nous pouvons être certain d’être rentable si nous avons un taux de réussite > 50%. Il ne faut pas croire les innombrables sites qui vous vendent du rêve en parlant de 80% de réussite! Sur une semaine et 5 paris, c’est possible, sur une saison et 300 paris, ça ne l’est pas…Voici un exemple concret de la situation, avec un pourcentage de réussite à 55% : 300 paris x 55% = 165 paris gagnants. Je parie essentiellement des handicaps et des over/under, avec comme je l’ai dis une moyenne de côte @2.00 et nous allons dire une mise fixe de 100€ (1U). Voila le résultat que ça nous donnerait :  165 X 100 X 2.00 = 33 000.
Bénéfice : 33 000 – (300×100) = 3 000€.N’importe qui peut parier au hasard sur un handicap tout au long de la saison et a donc une probabilité de gains de 50%. J’estime qu’avec des analyses, un minimum de rigueur, et qu’après 7 saisons (6 positives & 1 négative), on a les moyens pour obtenir 55% de réussite sur cette nouvelle saison!Evidemment seuls les bonnes confiances seront publiées pour le flat bet. Aucune confiance inférieure à 3U ne sera publiée dans le bilan, ce qui est plutôt logique vue qu’on part sur une mise fixe.

 

La gestion de cette BK commencera donc dès le premier pari WNBA publié en Juin, et durera jusqu’à l’année prochaine.

J’espère que mon article vous aura aidé, encore une fois c’est UNE méthode parmi tant d’autres, ce n’est pas parce que vous ne fonctionnez pas comme cela que vous allez perdre de l’argent, c’est un simple système pour gérer son argent..

By Jason.